Pour conjurer le sort, alors que le soleil semble sortir de sa léthargie, voici un poème qui célèbre la pluie

P1080124

 

 

De lourds nuages noirs

m'entraînent dans le soir

Vers la mélancolie

Qui précède la nuit

 

 

 

 

 

La pluie

Est une compagne

Qui chante,

Sur ton parapluie 

Sur ton ciré,

Elle chante 

Goutte à goutte,

 Sur la route.

Elle  court

Vers le ruisseau,

Vers la rivière,

Vers la mer,

Vers l'océan,

Elle court

Droit devant, 

Elle m’enchante.

Mais le chant de la pluie

Peut paraître morose

De jour comme de nuit

Elle fane les roses.

Viendrez-vous mon aimé

Ecouter avec moi,

L’eau et le vent  chanter

Un vieil air d’autrefois.

Car le chant de la pluie

Est unique et semblable

A la musique douce

Qui berce le dormeur

Tout au long de la nuit

Des rêves incroyables

L’emmenant vers la source

Où coule le bonheur.

 

 

!cid_D754AF91-CD37-41D8-9BBB-B313F68EF32D

 Bon weekend à tous ceux qui me font l'honneur de visiter ce modeste blog.

Marilug